Suivez nous
Listen on:

Comment préparer sa retraite en profession libérale ?

profession libérale

Un professionnel libéral ne dispose pas des mêmes avantages qu’un salarié lors du départ à la retraite, il est donc essentiel de bien préparer cette étape et notamment de prévoir des investissements.

La loi Pinel

La loi Pinel est l’investissement parfait pour une personne générant des revenus stables qui peut connaître par avance le montant de son impôt sur le revenu. Il faut savoir que la période d’engagement de 6, 9 ou 12 ans est longue.

Le régime LMNP

Le régime LMNP (loueur en meublé non-professionnel) est parfaitement adapté au foyer fiscal connaissant une forte fiscalisation quand le taux se situe entre 41 et 45 %. Comme les loyers ne sont pas fiscalisés, il est, dans ce cas, intéressant d’investir dans l’immobilier. À ce titre, pendant la période d’activité, un crédit peut être contracté pour financer un bien immobilier sur 10 à 20 ans avant la retraite. Cet investissement représentera un loyer mensuel comme rente complémentaire et une opération immobilière intéressante.

La loi Madelin

Depuis 1994, date de la création de la loi Madelin, l’investissement connaît toujours un franc succès. Depuis 2017, 20 % du capital est disponible et les 80 % sont distribués sous forme de rente. Fiscalement parlant, cet investissement est plus avantageux qu’une assurance-vie puisque les versements se déduisent directement du revenu imposable. La rente reste fiscalisée à un taux quand même inférieur aux versements si l’investisseur change de tranche d’imposition. L’investisseur doit s’assurer que l’imposition pendant la retraite ne sera pas plus lourde que pendant la phase d’épargne lorsqu’il est actif. L’investisseur doit aussi admettre qu’il ne pourra récupérer son capital que sous forme de rente à partir de 65 ans. Cette rente peut être reversée au conjoint en cas de décès. L’épargnant doit payer des cotisations pouvant être variables jusqu’au jour de sa retraite.

Les SCPI

Les parts de SCPI ou de Société Civile de Placement Immobilier sont à la fois un placement financier et un investissement immobilier. Elles sont intéressantes pour les professionnels exerçant en libéral n’ayant pas un capital de départ en cash, car grâce à leurs revenus assez élevés, ils peuvent emprunter facilement. Dans ce cas, l’effet de levier du crédit reste un véritable avantage financier, car les revenus sont réguliers et sur du long terme et in fine, ce sont les locataires qui financent le crédit.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est un produit d’épargne assez prisé, car l’investisseur est libre pendant la phase d’épargne et pendant les modalités de sortie, car il est alors possible de récupérer le capital ou le convertir en rente viagère. À noter que les versements ne sont pas déductibles. Par contre, si le capital est converti en rente viagère, celle-ci ne sera que partiellement imposable comme par exemple, à un taux de 40 % pour le bénéficiaire dont l’âge est de 60 à 69 ans. L’assurance-vie permet un autre avantage non négligeable : le professionnel libéral peut nommer des bénéficiaires de son épargne en toute liberté sans qu’il n’y ait d droits de succession à prévoir en cas de décès prématuré.

Pour réaliser le meilleur choix entre l’exonération de rentes partielles issues de l’assurance-vie, la fiscalité différée des produits Madelin ou Pinel ou encore la diminution conséquente de fiscalité des LMNP et autres produits d’épargne pour les professions libérales, il est fortement conseillé de se tourner vers un expert-comptable qui est le professionnel averti qui étudiera avec précision votre situation financière après avoir effectué des simulations personnalisées en fonction de vos revenus, de votre activité et de votre nombre de parts.

DEVIS EXPERT COMPTABLE
Votre besoin :
Statut juridique :